Subventions et financements.

AYMING présentait les résultats de la première édition de son observatoires 2016. Dispositifs en vigueur, utilisation par les entreprises, évaluations…200 entreprises ont répondu.
A télécharger : Brochure-Observatoire-subventions

PLUS DE 3000 DISPOSITIFS :
La France n’est pas en reste en termes de financements publics pour aider les entreprises. De nombreux dispositifs sont gérés par les départements, les régions et les opérateurs tels que BPI France, la CDC (Caisse des Dépôts et Consignations) et la Communauté Européenne. Mais y accéder peut parfois se révéler être un parcours du combattant.

UNE INGÉNIERIE DU FINANCEMENT :
Cela relève donc d’une spécialisation technique en matière d’ingénierie administrative, financière et législative. Comment se mobiliser en effet pour identifier les dispositifs, normaliser sa démarche et répondre aux nombreux appels à projets quand les temps du développement de l’entreprise ne correspondent pas forcément aux temps d’administration des dossiers ?

QUID DE L’ACCOMPAGNEMENT ET DE L’ÉVALUATION ?
Plusieurs rapports¹² remis ces dernières semaines cherchent à évaluer la pertinence des dispositifs et leurs interactions avec les autres sources de financements (fonds propres, recours à l’emprunt bancaire…). Les dispositifs ayant un effet de levier croisé les uns par rapport aux autres, il ressort qu’un accompagnement particulier doit être mis en place pour éviter les effets d’aubaines et réorienter les enveloppes vers des projets porteurs de sens technologiques, économiques et de développement des territoires.

LES RECOMMANDATIONS :
Il ressort de cette restitution qu’il conviendrait de travailler sur la convergenceSubventions-300x295 des rythmes des acteurs qu’ils soient financeurs ou bénéficiaires.
Une information transverse et pratique doit être mise en place afin que les entreprises puissent se situer dans un système dynamique et qui évolue.
Les entreprises doivent renforcer leur dispositif de veille sur le système des financements en amont de leur réflexion stratégique afin de mieux gérer les temps inhérents à l’administration de leur dossier.
Les « financeurs » doivent réfléchir à la mise en place de nouveaux instruments (par exemple l’incitation à la commande publique ou privée via les grands comptes, les prises de participations en capital…) en support aux simples logiques de subventions.

Vous avez un projet ? Vous souhaitez étudier en amont les financements auxquels vous pourriez prétendre ? MIRESO peut effectuer un pré-audit. Contactez-nous !

MIRESO, rédigé le 08/04/2016 par Nathalie GRASSELLI.

¹ Rapport d’activité 2015 du Commissariat Général aux investissements.                                                                       
² France Stratégie Programme d’investissements d’avenir : Rapport du comité d’examen à mi-parcours.