Synthèse de l’étude : Perspectives de développement des professionnels de l’Intelligence Economique

Le constat sans doute majeur de cette étude reste que le secteur de l’IE est en devenir. La récente refonte des services gouvernementaux annonce peut-être une nouvelle dynamique. Sa nouvelle dénomination, sous l’intitulé « Information stratégique et sécurité économique », pourra sans doute légitimer la profession sur la scène économique car elle participera à la défense et à la promotion des intérêts des entreprises et des organisations.

Le secteur, principalement porté par des acteurs de petite taille, devrait évoluer dans les prochaines années. Des cabinets généralistes, couvrant tous les aspects du domaine, devraient émerger et les experts se regrouper.

Impactés dans leur développement comme nombre d’autres entreprises (faiblesse de la croissance locale, ralentissement économique sur des zones intergraphstudymiresonationales, difficulté d’investissement des entreprises, …), les acteurs montrent une volonté de s’engager et un optimisme bienvenu pour relever les challenges.

Pour la plupart, présentes sur la scène internationale, les entreprises ne devraient pas manquer d’opportunités, à condition de savoir les saisir et les transformer.

mapstudymireso2

Pour remporter ces défis, les acteurs de l’IE sont conscients des risques auxquels leur activité est soumise (développement d’affaires, investissement sur les SI et les sources d’information, optimisation de la trésorerie, manque de personnel qualifié) et souhaitent se donner les moyens de les remporter (évolution des budgets commerciaux, investissement technologique, renforcement de l’animation des réseaux, formation des collaborateurs).

Les atouts mis en avant sont nombreux. Le travail en réseau, la pluridisciplinarité des profils, les retours d’expérience positifs de plus en plus nombreux, ne demandent qu’à être valorisés auprès des donneurs d’ordres des entreprises. Mais cela nécessite certainement de renforcer les actions de communication dans les médias généralistes, de s’exposer commercialement et de réaliser un travail approfondi pour définir un marketing référent sur la discipline.risquesinternesmiresoEn ce sens, la coordination entre les différentes disciplines, le développement des instances professionnelles et la mise en place de nouveaux relais de prescription sont des actions qu’il est urgent de mettre en œuvre.

L’une des pistes qui permettrait de dérouler ce plan d’action est la création d‘une structure dédiée pour laquelle les acteurs montrent un intérêt certain même si le choix du statut ne fait pas l’unanimité.

Même si les acteurs se montrent de plus en plus dynamiques, les intentions doivent être suivies par des actions de rachat de sociétés, développement de nouveaux partenariats, ouverture de bureaux à l’international…

Les possibilités sont nombreuses et participeront dans l’esprit collectif au développement de l’IE.

Pour recevoir l’étude complète contactez-nous.